Algérie: preneurs d’otages de plusieurs nationalités

RIA Novosti , le 20 janvier 2013 à 9:03  

Des ressortissants de plusieurs pays faisaient partie du groupe des terroristes qui avait pris des otages sur le site gazier de Tiguentourine, en Algérie, annonce dimanche le portail algérien Ech Chourouk.  Selon ce dernier, parmi les preneurs d’otages figuraient des islamistes de « nationalité libyenne, néerlandaise, tunisienne, syrienne, égyptienne, malienne, nigérienne et canadienne ». Les informations sur la nationalité des terroristes ont été fournies par deux jahadistes qui ont survécu à l’attaque de l’armée algérienne. Ils ont affirmé que le groupe se composait de 11 Tunisiens, sept Egyptiens et cinq Maliens. En outre, trois Algériens ainsi que des ressortissants du Canada, du Niger et de la Mauritanie faisaient partie de ce groupe de terroristes dirigé par Mokhtar Belmokhtar, dit Belaouar.  Le 16 janvier, entre 30 et 40 terroristes se réclamant d’Al-Qaïda au Maghreb islamique ont attaqué le site gazier d’In Amenas géré par la coentreprise BP-Sonatrach, prenant en otages plus d’une centaine de ressortissants étrangers, dont des Français, des Américains, des Norvégiens, des Philippins, des Malaisiens, des Autrichiens et des Roumains, et plusieurs centaines d’Algériens.  A l’issue d’une opération lancée par les autorités algériennes, 683 employés algériens et 107 étrangers ont été libérés. Par contre, 23 employés algériens et étrangers ont perdu la vie au cours de cette opération qui a permis d’abattre 32 ravisseurs.

Source

Foyer d'étudiantes à Paris

Réagir