Manuel Valls contre la PMA

Le Salon Beige , le 20 janvier 2013 à 21:46  

VManuel Valls est ministre de l’Intérieur. Il connaît l’estimation réelle de la police du nombre de manifestants du 13 janvier contre le projet de loi Taubira. Malgré l’enfumage de ses services, destiné à ne pas ébranler le pouvoir (car comme disait François Mitterrand : « Au-dessus d’un million de personnes dans la rue, le régime vacille« ), il a pris acte du formidable mouvement de défense de la famille.

C’est pourquoi il a déclaré dimanche sur Canal+ qu’il ne voterait pas pour la procréation médicalement assistée pour les homosexuels, dans un texte de loi, s’il était député socialiste. La PMA ne fait pas partie du projet de loi Taubira, mais devrait s’inscrire dans le cadre d’un hypothétique projet de loi sur la famille qui devrait être proposé au mois de mars. Hypothétique car cette déclaration de Manuel Valls semble montrer que le gouvernement n’en a pas l’intention. Cette annonce a pu être faite pour rassurer le lobby LGBT et pour tenter -avec l’échec que l’on connaît- de démobiliser les militants pro-famille.

Foyer d'étudiantes à Paris

Réagir