Algérie/prise d’otages: le bilan s’alourdit à 80 morts

RIA Novosti , le 21 janvier 2013 à 4:32  

Le bilan des victimes de l’opération antiterroriste menée par les forces algériennes dans le site gazier de Tiguentourine s’est élevé à au moins 80 morts, rapportent lundi les médias occidentaux.

Selon une source proche des services de sécurité, parmi les victimes figurent 48 otages algériens et étrangers, ainsi que 32 terroristes. Auparavant, la chaîne de télévision locale Al-Nahar a signalé la découverte de 25 corps à l’intérieur du site gazier au cours de l’opération.

Le 16 janvier, entre 30 et 40 combattants se réclamant d’Al-Qaïda au Maghreb islamique ont pris d’assaut le site gazier d’In Amenas géré par la coentreprise BP-Sonatrach, prenant en otages plus d’une centaine de ressortissants étrangers et plusieurs centaines d’Algériens.

A l’issue d’une opération lancée par les autorités algériennes, 685 employés algériens et 107 spécialistes étrangers ont été libérés. Les militaires ont également arrêté six ravisseurs. D’après les médias, le groupe était composé de 11 Tunisiens, sept Egyptiens, cinq Maliens, ainsi que de trois Algériens et de ressortissants du Canada, du Niger et de la Mauritanie.

Les assaillants ont été entraînés et dirigés par le chef jihadiste Mokhtar Belmokhtar, dit Belaouar, résidant dans le nord du Mali.

Source

Foyer d'étudiantes à Paris

Réagir